ni Dieu ni maître

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De Dieu et maître. A l’origine, Ni Dieu ni maître était le titre du journal créé en 1880 par le socialiste Louis-Auguste Blanqui et où il défendait ses thèses révolutionnaires, l’expression est devenue ensuite la devise du mouvement anarchiste.

Locution pronominale [modifier le wikicode]

ni Dieu ni maître \ni djø ni mɛtʁ\ (Indénombrable)

Sépulture qui mentionne ni Dieu ni maître
  1. Locution exprimant le refus de se soumettre à une autorité politique ou religieuse.
    • Ce sont des hommes libres, affranchis de toute appartenance communautaire, exemptés des taxes, des prières, de tout judaïsme. Ils n’ont ni Dieu ni maître. — (Jean-Claude Polet, Patrimoine littéraire européen: Mondialisation de l’Europe, 1885-1922, 2000)
    • Ce cri qui n'a pas la rosette,
      Cette parole de prophète,
      Je la revendique et vous souhaite
      Ni Dieu ni maître.
      — (Léo Ferré, ni Dieu ni maître, 1964)

Dérivés[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]