nicher

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1155) Du latin populaire *nīdicare (latin classique nidificare), dérivé de nīdus « nid ».

Verbe[modifier]

nicher \ni.ʃe\ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Zoologie) Faire son nid.
    • Ces îlots, constitués de basalte, servent de repaires à des myriades d’eiders qui nichent dans les rochers. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, E. Plon & Cie, Paris, 1883, p. 57)
    • Les oiseaux innombrables nichent dans les falaises escarpées, et effarés par la sirène des navires, s’envolent en nuages bruyants. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  2. (Transitif) (Familier) Placer en quelque endroit.
    • En vain, j’avais cherché un ru […] ou bien une source […] une petite source qui dort dans sa niche de terre moussue, pareille aux niches où nichent les saints campagnards. (Octave Mirbeau, « Le Père Nicolas », dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • Rarement une machine sortait de leurs mains en état de rouler sans accrocs. Les plus fantaisistes possibilités de pannes se nichaient dans tous les organes […] (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 45 de l’éd. de 1921)
    • Hier, j’ai mis toute la matinée pour savoir où se nichait le ministère de l’Intérieur. " (Jean Cayrol, Histoire d’une maison, LdP, p. 213)

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Références[modifier]

Anagrammes[modifier]