nijal

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de nij, avec le suffixe -al.
Du moyen breton nigal[1][2].
À comparer avec les mots neidio en gallois « sauter, bondir », nija « voler » en cornique.

Verbe [modifier le wikicode]

nijal \ˈniː.ʒal\ intransitif (voir la conjugaison), base verbale nij-

  1. Voler (dans les airs).
    • « [...] ? Eur bluenn houad an hini eo, ha ganti em eus sinet ar peoc’h warlene gant kement loen hag en deus eskell da nijal ». — (Jakez Riou, Troiou-kamm Alanig al Louarn 2, Gwalarn, 1936, page 61)
      « [...] ? C’est une plume de canard, et avec elle j’ai signé la paix, l’an dernier, avec chaque animal ayant des ailes pour voler ».
    • Kazi ’vit rei tu d’hon cʼhreden, en em ziskoue d’imp guped a liou louet o nijal ’vel pikolo sparfeled a-uz d’an draouien, hag o troieta en dro d’ar gigeri. — (Louis Le Clerc, Ma beaj Jeruzalem, Sant-Brieg, 1902, pages 209-210)
      Comme pour donner raison à notre opinion, des vautours de couleur grise se montraient volant comme d’énormes éperviers au-dessus de la vallée, et tournoyant autour de la boucherie.

Variantes dialectales[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Jehan LagadeucCatholicon, Tréguier, 1499
  2. Albert Deshayes, Dictionnaire étymologique du breton, Le Chasse-Marée, Douarnenez, 2003, page 537b