nique ta mère

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français

Étymologie

Impératif de niquer sa mère.
Pourrait dériver d’un slogan de 1968 : " violez votre Alma Mater" source (http://users.skynet.be/ddz/mai68/slogans-68.html)
Alma Mater, locution latine, littéralement mère nourricière, désignant pour les étudiants leur université

Locution interjective

nique ta mère \nik ta mɛʁ\

  1. (Vulgaire) (Injurieux) Insulte envers la personne à qui l’on parle.
    • Hé le maire ! nique ta mère le maire, fils de pute ! ta grand-mère ! — (Matthieu Kassovitz, La Haine)
    • Le roi commença par visiter toutes les banlieues de France et de Navarre.
      — Voulez-vous des maisons de la culture, jeunes damoiseaux ? demandait le souverain à la belle jeunesse de son pays.
      Nique ta mère, sire. Les maisons de la culture, on s’en tape. On veut de la poudre et des balles.
      — (Georges Willy, Le Bon roy Dagobert, Éditions Publibook, 2001, p.116)
  2. (Vulgaire) (Injurieux) Exprime un refus.
    • Vivre, ça veut dire pouvoir dire “nique ta mère” à quelqu’un si tu n’es pas d’accord avec lui, ou s’il veut que tu fasses des choses qui te déplaisent. Moi, je peux pas vivre comme si j’étais personne, quoi! — (Emma Aubin-Boltanski, Politiques du corps, Karthala, 2007, p.118)
    • Impérieux et entier, le conseil « nique ta mère » n’interpelle pas que par sa poésie virile. Il dit bien plus. Il signifie bien plus. Il est porteur, sous une allure bourrue, d’une véritable épaisseur symbolique. — (Frédéric Mathieu, Sociologie des marges: Du parallèle au parasite, Books on Demand, 2012, p.240)
  3. (Vulgaire) Juron qui peut aussi exprimer le dépit, après une action ratée, elle n’est pas forcément exprimée a l’encontre de quelqu’un.
    • La mère porte l’enfant dont la naissance transforme le couple en famille, cellule de base de la société. « Nique Ta Mère » signifie donc clairement : « Nique La Société ». — (Michel Gillet, Un flic parle: 30 années dans les CRS, Éditions Cheminements, 2002, p.141)

Variantes

Abréviations

Traductions

Prononciation

Voir aussi