nonchalant

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien français nonchaloir (« ne pas être concerné »), composé de non- et de chaloir (« être concerné par »).

Synonyme de : Wacil B...

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin nonchalant
\nɔ̃.ʃa.lɑ̃\

nonchalants
\nɔ̃.ʃa.lɑ̃\
Féminin nonchalante
\nɔ̃.ʃa.lɑ̃t\
nonchalantes
\nɔ̃.ʃa.lɑ̃t\

nonchalant \nɔ̃.ʃa.lɑ̃\ masculin

  1. Qui apporte de l’insouciance, un manque de zèle, d’ardeur à tout ce qu’il doit faire.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Allemand[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIIIe siècle) Du français nonchalant.

Adjectif [modifier le wikicode]

nonchalant

  1. Nonchalant.

Prononciation[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du français nonchalant.

Adjectif [modifier le wikicode]

Nature Forme
Positif nonchalant
Comparatif more nonchalant
Superlatif most nonchalant

nonchalant

  1. Nonchalant.
    • She handled the whole frenetic situation with a nonchalant attitude.
    • He is far too nonchalant about such a serious matter.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif [modifier le wikicode]

nonchalant

  1. Négligent.

Synonymes[modifier le wikicode]

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 99,5 % des Flamands,
  • 97,2 % des Néerlandais.

Prononciation[modifier le wikicode]

  • Pays-Bas : écouter « nonchalant »

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]