norium

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1845) Svanberg nomma sa nouvelle terre « terre de Nor » (norine) en l’honneur de Nore, le génie de la Norvège, et donc le métal qu’elle était supposée contenir le norium.

Nom commun [modifier le wikicode]

masculin singulier
norium
\nɔ.ʁjɔm\
Le norium (hafnium) dans le tableau périodique des éléments.
Symboles désuets : Ct, Jg, Ng, No, Nr.

norium \nɔ.ʁjɔm\ masculin

  1. (Chimie) (Désuet) Nouvel élément que le chimiste et minéralogiste suédois Lars Fredrik Svanberg pensa trouver dans des oxydes mêlés aux zircones de Sibérie, de Norvège, de Ceylan, et d’autres contrées. Il s’agissait de toute évidence d’impuretés du zirconium, dont du hafnium. On considère cette « découverte » comme la première des nombreuses découvertes non confirmées du hafnium. Son symbole fut No, désormais attribué au nobélium, mais aussi Nr.
    • 273. Symbols and Equivalents of the Elements. (Taken principally from Fresenius.) […] Norium Nr — (William Phillips, Henry James Brooke, William Hallows Miller, An Elementary Introduction to Mineralogy, Longman, Brown, Green, and Longmans / Simpkin, Marshall, and Co. / F. and J. Rivington / Whittaker and Co. / Tegg and Co. / D. Bogue, Londres, 1852, p. 76)
    • Svanberg fut le premier à soupçonner, en 1845, la présence, dans les minéraux zirconiens, d’un élément analogue au zirconium. Ayant remarqué que les zircons des environs de Stockholm avaient un poids spécifique et une dureté notablement moindres que les zircons d’autre provenance, et que, d’ailleurs, les terres zirconiennes préparées en partant de ces minéraux particuliers, se comportaient, durant les expériences, d’une façon complètement distincte, il étendit ses recherches aux zircons norwégiens [sic] ainsi qu’à l’eudialyte et proposa de désigner par « terre de Nor » la terre dont il entrevoyait la découverte. […] Sept ans plus tard, Sjögren a cru avoir retrouvé dans le minéral catapléite qu’il étudiait alors, le « norium » de Svanberg. D’après Sjögren, le norium se distinguerait du zirconium par les propriétés suivantes […] Berlin, Hermann, Knop et Marignac ont prouvé, depuis, l’identité du norium et du zirconium. — (George de Hevesy, Recherches sur les propriétés du hafnium, Bianco Lunos Bogtrykkeri, Copenhague (DK), 1925)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]