nullité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : nullite

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin nullitas. De nullus (« nul ») et suffixe substantivant « -itas ».

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
nullité nullités
\ny.li.te\

nullité \ny.li.te\ féminin

  1. Caractère de ce qui est nul ou sans valeur.
    • Elle trembla d'avoir à reconnaître en Julie un cœur désenchanté, une jeune femme à qui l'expérience d'un jour, d'une nuit peut-être, avait suffi pour apprécier la nullité de Victor. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Il n’avait pas l’air rébarbatif de ces graves personnages qui ne rient jamais, par principe, et dont la nullité se couvre d’un masque sérieux. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant - Partie 1 - Chapitre VI, 1868)
    • — […]. En fait elle est aussi nulle que toi.
      Bennett réfléchit quelques temps, en se demandant comment on quantifiait la nullité.
      — Peut-être même encore plus nulle, dit-il au bout d'un moment de réflexion.
      — (Gill Hornby, Tous en chœur, traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Denyse Beaulieu, Paris : JC Lattès, 2017 & Éditions France Loisirs, 2018)
  2. Celui qui est sans aucun mérite, sans aucun talent.
    • Je me dis que, passant une journée avec lui, je verrais bien s'il avait quelque chose dans le ventre. Il ne me fallu pas longtemps pour apercevoir que j'avais affaire à une nullité. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  3. Nature ou qualité intrinsèque d'une personne nulle ou dépourvue d'une quelconque valeur personnelle.
    • Et cette catastrophe en cours nous amène inévitablement aux mêmes conclusions : incompétence, inorganisation, absence de vision à long terme, improvisation. En résumé : nullité de nos dirigeants, et en particulier de ceux en charge du système de santé français. — (Riss, « Covid-19 : L’autre « étrange défaite » », le 27 mars 2020, sur le site de Charlie Hebdo (https:/charliehebdo.fr))
  4. (Droit) Vice, défaut qui rend un acte nul, de nul effet, sans valeur.
    • Dans tous les cas où l'action en nullité ou en rescision d'une convention n'est pas limitée à un moindre temps par une loi particulière, cette action dure cinq ans. — (Article 1304, Code civil, France, 2009)
    • La décision du juge qui prononce la nullité prend le nom d’annulation, elle est en principe rétroactive (…). Il importe de bien distinguer la nullité d'un acte de son annulation par le juge. — (Rafael Encinas de Munagorri, Introduction générale au droit, 3e édition, Flammarion, 2011, section IV-2)
    • Et en septembre 2011 un incident procédural se produisit : les aveux du principal suspect, S., mineur au moment des faits, ont été annulés du fait de l’absence d’avocats en garde à vue, et l’intéressé, détenu depuis deux ans, a été remis en liberté par la Cour de cassation à la suite d’une nullité de procédure. — (Maître Eolas, Eolas contre Institut pour la Justice : Episode 1. Le Compteur Fantôme., 14 janvier 2019 → lire en ligne)

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe nulliter
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
nullité

nullité \ny.li.te\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe nulliter.

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]