opéra bouffe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Mot composé de opéra et de bouffe emprunté à l'italien opera buffa, genre musical créé à Rome au XVIIe siècle par le cardinal Rospigliosi, de opera et buffa, « plaisanterie », déverbal de buffare, « souffler » puis « plaisanter ».

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
opéra bouffe opéras bouffes
\ɔ.pe.ʁa buf\

opéra bouffe \ɔ.pe.ʁa buf\ masculin

  1. (Musique) Sorte d'opéra léger et populaire.
    • A une étape donnée, il a dû y avoir un fervent d’opéra bouffe chez les découvreurs, car nous avons un groupe d’astéroïdes nommés Turandot, Zerlina, Pamina, Senta, Kundry, Norma, Violetta, Aida et Carmen tous découverts à peu près à la même époque. — (Barry Williams (traduit par Claude Lafleur), L'astrologie confrontée aux progrès de l'astronomie, dans Le Québec sceptique, n° 24, p. 41, décembre 1992)
    • « Nous venons d'assister à un opéra bouffe », s'écriait Jean Baudrillard au lendemain de la victoire écrasante de Jacques Chirac contre Jean-Marie Le Pen au second tour de l’élection présidentielle de 2002. — (Marine Le Pen, le « mauvais » rêve français, Mediapart du 14/10/2013)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]