ordior

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Latin[modifier]

Étymologie[modifier]

Avec un crément \d\, de l’indo-européen commun *ar-[1] (« nouer »), apparenté à artus (« serré »), armus (« épaule »), reor (« nouer dans son esprit, penser »), araneus (« araignée, insecte qui tisse sa toile »).
Le sens spécial « ourdir » en parlant d’une trame est le sens primitif[2]. Les composés ex-ordior « monter une trame » et red-ordior « dévider » présentent une acception empruntée au même ordre d’idées. De l’idée de placer des fils sur le métier, on a passé à l’acception générale « commencer », par une de ces extensions du sens dont toutes les professions et tous les travaux manuels ont fourni des spécimens au langage. Voyez, par exemple, recidivus, aestimare, praetextus. Nous disons de même remettre sur le métier, pour recommencer[2].

Verbe [modifier]

ordior, infinitif : ordīri, parfait : orsus sum \ˈoːr.di.or\ transitif (conjugaison)

  1. Ourdir, tramer.
  2. Commencer, entreprendre.
    • unde est orsa, in eodem terminetur oratio (Cicéron, Marcell. 11, 33)

Note : Par convention, les verbes latins sont désignés par la 1re personne du singulier du présent de l’indicatif.

Dérivés[modifier]

  • orsa, entreprise, tentatives, projets
  • orsus, entreprise, commencement

Dérivés dans d’autres langues[modifier]

Références[modifier]

  1. Julius PokornyIndogermanisches etymologisches Wörterbuch, 1959 → consulter cet ouvrage
  2. a et b Michel Bréal et Anatole BaillyDictionnaire étymologique latin, Hachette, Paris, 1885 → consulter cet ouvrage