orge

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : örge, orgé

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin hordeum, de même sens.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
orge orges
\ɔʁʒ\

orge \ɔʁʒ\ féminin

Un épi d’orge.
  1. (Botanique) Céréale à paille utilisée pour nourrir les animaux et produire de la bière et du whisky, caractérisée par un chaume noueux dont la fleur constitue un ensemble d’épis.
    • La région que nous parcourons est une vaste plaine monotone, […]. Son sol est formé d'une couche presque ininterrompue d'une terre végétale noire et grasse qui, au printemps, se couvre de blé, d’orge, de maïs, de fèves, de pois chiches. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 36)
    • Chez l’orge vêtue, la lemme et la paléole adhèrent au grain lors du battage, tandis que chez l’orge nue, le grain s'en libère. (Ressources végétales de l'Afrique tropicale, vol.1 : Céréales et légumes secs, édition scientifique par Martin Brink & ‎Getachew Melese Belay, traduction par M. Chauvet & J. S. Siesmonsa, Fondation PROTA/Backhuys Publishers/CTA, Wagenningen (Pays-Bas), 2006, p.94)
  2. Grain que produit cette plante.
    • Le taureau doit être choisi, comme le cheval étalon, parmi les plus beaux de son espèce. […]. On lui fait manger alors de l’avoine, de l’orge et de la vesce, pour lui donner de l'ardeur et lui procurer une plus grande abondance de liqueur séminale. (Valmont de Romare, Dictionnaire raisonné universel d'Histoire Naturelle, T.8, 3e éd., 1776, p.455)
    • On fait aussi du pain, mais d'une digestion assez difficile, avec du seigle, de l’orge et même de l’avoine ; […]. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.117)
    • Le chameau remplace, au Maroc, le chemin de fer et les voitures. […]; il se nourrit des herbes qu'il parvient à happer le long de la route; à l'étape, on lui donne de la paille ou du fourrage vert et une ration d’orge tous les trois jours. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 330)


Note[modifier]

Le nom orge est du féminin, sauf dans les expressions orge mondé, orge perlé, orge carré[1].

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Hyperonymes[modifier]

(simplifié)

Anagrammes[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France  : écouter « orge [ɔʁʒ] »

Voir aussi[modifier]

  • orge sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier]

  1. http://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-24016.php