oribus

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1827) Étymologie obscure, sans rapport avec le moyen français oribus[1]. Le mot apparaît aussi au XVe siècle mais avec un sens incertain.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier et pluriel
oribus
\ɔ.ʁi.bys\

oribus \ɔ.ʁi.bys\ ou \ɔ.ʁi.by\ masculin (parfois féminin) singulier et pluriel identiques

  1. (Ouest) (Rare) Chandelle de résine destinée à être placée sur une cheminée.
    • Quand la nuit fut venue, Barbette s’empressa d’allumer un feu clair et deux oribus, nom donné aux chandelles de résine dans le pays compris entre les rivages de l’Armorique jusqu’en haut de la Loire, et encore usité en deçà d’Amboise dans les campagnes du Vendômois. — (Honoré de Balzac, Les Chouans, 1829)
    • Autrefois, on avait les oribus, les longues chandelles de résine que l’épicier vendait en paquets […] On les serrait dans la fente d’une baguette qu’on enfonçait entre deux briques, sous la hotte de la cheminée ; et la mèche de ficelle pétillait, postillonnait des gouttelettes chaudes, et sa chanson vous tenait compagnie. — (Maurice Genevoix, Raboliot, 1925)
    • Tu vas, bien sûr, me donner une chandelle, sans t’aviser que le suif se consume en pire perte ; non, apporte-moi plutôt un oribus. — (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1925, p. 153)
    • C’était un travail délicat, car la résine brûlante, au mieux de sa fluidité, reste bougrement collante. Et une fois durci, l’oribus se brise au moindre choc. — (Gérard Boutet, Métiers insolites, 2004, p. 33)
    • Avoir l’air d’un oribus cassé : Avoir l’air piteux.
  2. (Vieilli) Poudre d'oribus : Médicament inefficace.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Moyen français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De Oribus, comme jadis prescha publicquement nostre maistre d’Oribus. — (Rabelais, Pantagruel), latinisation d’un nom inconnu.

Nom commun [modifier le wikicode]

oribus \Prononciation ?\ masculin

  1. Perlimpinpin.
    • poudre d’oribus, remède de charlatan — (Rabelais, Pantagruel)
    • «GASTER – Dont les dames de Naples usent. J’entens qu’en ce pays-là une femme de cinquante ou soixante ans, par le moyen de certaines drogues, s’accoustrera si bien qu’elle semblera n’en avoir que vingt-cinq, tant elle se montrera belle et fresche. Que pleust à Dieu en eussé-je pour les nostres d’icy ! j’en ferois bien mon profit ! je vendrois bien ma poudre d’oribus ! » — (François d’Amboise, Les Néapolitaines, 1584, II, 1)
  2. Sorte de jeu.
    • Là iouyoit au fleux, au cent, à la prime, à la vole, à le pille, à la triumphe : à la picardre, à l’espinay, à trente & un, à la condemnade, […], à je m’assis, à la barbe d’oribus, à la bousquine, à tire la broche, etc. — (Rabelais, Gargantua)

Références[modifier le wikicode]

Latin[modifier le wikicode]

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

oribus \Prononciation ?\

  1. Datif pluriel de os.
  2. Ablatif pluriel de os.