ostracisme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1535) Du grec ancien ὀστρακισμός, ostrakismos (« bannissement »), dérivé de ὄστρακον, ostrakon (« tesson, coquille ») lequel servait pour voter, apparenté au latin ostrea (« huître »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
ostracisme ostracismes
\ɔs.tʁa.sism\

ostracisme \ɔs.tʁa.sism\ masculin

  1. (Antiquité) Vote par lequel certaines cités grecques bannissaient pour dix ans les citoyens qui avaient encouru la défaveur publique.
    • Mais par la suite l’ostracisme devait constituer une arme redoutable entre les mains du démos, et les nombreux ostraka qui sont parvenus jusqu’à nous montrent qu’aucun homme politique athénien n’échappa à la méfiance populaire. — (Claude Mossé, Histoire d’une démocratie : Athènes, Éditions du Seuil, coll. « Points/Histoire », 1997 (1971), p. 29-30)
  2. (Par analogie) Parti pris d’exclusion à l’égard d’une personne ou d’un groupement.
    • Si Gobineau a été l'objet du dégoût, de la crainte, de l’ostracisme de nos « rationalistes », c'est qu'il s'est élevé à la fois contre leurs faux raisonnements et contre leur absurde principe de la primauté de la raison : […]. — (Louis Thomas, Arthur de Gobineau, inventeur du racisme (1816-1882), Paris : Mercure de France, 1941, p. 33)

Traductions[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Lyon) : écouter « ostracisme »

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]