outrer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De outre.

Verbe [modifier le wikicode]

outrer \u.tʁe\ transitif ou pronominal 1er groupe (conjugaison) (pronominal : s’outrer)

  1. Porter les choses au-delà de la juste raison.
    • …, et les pointes de ses bottines, outrant la mode ridicule du temps, se relevaient de manière qu’il lui fallait les attacher, non pas à ses genoux, mais à sa ceinture, …. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • À tour de rôle elles outrèrent le rouge de leurs lèvres, l'orangé de leurs joues, grimacèrent identiquement pour vérifier l'éclat de leurs dents, enfin se ressemblèrent d'une manière banale et frappante. — (Colette, Le Toutounier, 1939)
  2. (Figuré) Exagérer.
    • Les points marqués grâce à sa mère sont incontestables, mais les auteurs anciens n’auraient-ils pas tendance à outrer le tableau ? — (Pierre Renucci, Claude, Perrin, Paris, 2012, page 150)
  3. Offenser quelqu’un gravement, pousser sa patience à bout.
    • Vous l’avez outré. Vous l’avez tellement outré qu’il ne vous le pardonnera jamais.
  4. (Pronominal) S’offenser gravement.
  5. (Équitation) Pousser un cheval au-delà de ses forces.
    • Mener un cheval si longtemps au galop, c’est l’outrer.

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]