pèlerinage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : pélerinage

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) De pèlerin avec le suffixe -age (pour former un nom d’action).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
pèlerinage pèlerinages
\pɛl.ʁi.naʒ\

pèlerinage \pɛl.ʁi.naʒ\ masculin

  1. (Religion) Voyage que fait un pèlerin vers un lieu de dévotion.
    • Autrefois on venait en pèlerinage chercher certaine huile bénite qu’on y distribuait et qui avait, disait-on, le privilège de rendre l’ouïe aux sourds. (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895, éd. 1923)
    • Mais elle était si chancelante, ses os paraissaient si minces qu’on craignit d’abord d’aller à Braux, au pèlerinage de Saint Vincent pour la faire passer sous le châsse miraculeuse qui délie les petits pas et chasse les podagres. (Jean Rogissart, Mervale, Éditions Denoël, Paris, 1937, p. 28)
  2. (Par extension) Visite à la tombe d’un saint, d’un grand homme, de morts que l’on veut honorer d’une sorte de culte.
  3. (Par extension) Lieu où un pèlerin va en dévotion.
    • Dame de Lorette est un des plus fameux pèlerinages de la chrétienté.
  4. Ensemble des pèlerins qui se rendent en ce lieu ou qui participent à ce voyage.
    • Cette soirée, tout le pèlerinage se retrouve aux lieux saints et se mêle aux pèlerins suisses. (Georges de Vilprey, Madame et son curé : roman tiré de la vie d'un Curé de campagne, Fontenoy-en-Puisaye : Éditions de la Vieille Tour, 1960, p.191)
  5. (Par analogie) Tout voyage vers un lieu porteur de sens : familial, sentimental, etc.
    • Mais demain, jour des Morts, c’est un pèlerinage que j’accomplirai respectueusement, tout en pensant à la belle Angélique de Longueval. (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)

Variantes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]