pèlerinage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : pélerinage

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) De pèlerin avec le suffixe -age (pour former un nom d’action).

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
pèlerinage pèlerinages
\pɛl.ʁi.naʒ\

pèlerinage \pɛl.ʁi.naʒ\ masculin

  1. (Religion) Voyage que fait un pèlerin vers un lieu de dévotion.
    • Autrefois on venait en pèlerinage chercher certaine huile bénite qu’on y distribuait et qui avait, disait-on, le privilège de rendre l’ouïe aux sourds. — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895, éd. 1923)
    • Mais elle était si chancelante, ses os paraissaient si minces qu’on craignit d’abord d’aller à Braux, au pèlerinage de Saint Vincent pour la faire passer sous le châsse miraculeuse qui délie les petits pas et chasse les podagres. — (Jean Rogissart, Mervale, Éditions Denoël, Paris, 1937, p. 28)
  2. (Par extension) Visite à la tombe d’un saint, d’un grand homme, de morts que l’on veut honorer d’une sorte de culte.
  3. (Par extension) Lieu où un pèlerin va en dévotion.
    • Dame de Lorette est un des plus fameux pèlerinages de la chrétienté.
  4. Ensemble des pèlerins qui se rendent en ce lieu ou qui participent à ce voyage.
    • Cette soirée, tout le pèlerinage se retrouve aux lieux saints et se mêle aux pèlerins suisses. — (Georges de Vilprey, Madame et son curé : roman tiré de la vie d'un Curé de campagne, Fontenoy-en-Puisaye : Éditions de la Vieille Tour, 1960, p.191)
  5. (Par analogie) Tout voyage vers un lieu porteur de sens : familial, sentimental, etc.
    • Mais demain, jour des Morts, c’est un pèlerinage que j’accomplirai respectueusement, tout en pensant à la belle Angélique de Longueval. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)

Variantes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]