père et mère

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de père et de mère.

Locution nominale [modifier le wikicode]

père et mère \pɛ.ʁ‿e mɛʁ\ masculin pluriel

  1. (Spécialement) Le père et la mère d’une personne.
    • Les père et mère français s’étaient-ils faits naturaliser en Angleterre, avant de s’y marier ? — (Philippe-Antoine M. Merlin, Recueil alphabétique de questions de droit, 1829, page 172)
    • L’acte de naissance énoncera le jour, l’heure et le lieu de la naissance, le sexe de l’enfant, les prénoms qui lui seront donnés, le nom de famille, suivi le cas échéant de la mention de la déclaration conjointe de ses parents quant au choix effectué, ainsi que les prénoms, noms, âges, professions et domiciles des père et mère et, s’il y a lieu, ceux du déclarant. Si les père et mère de l’enfant ou l’un d’eux ne sont pas désignés à l’officier de l’état civil, il ne sera fait sur les registres aucune mention à ce sujet. — (Article 57, Code civil, 2006)
    • Les enfants, même décédés, nés hors mariage, sont légitimés de plein droit par le mariage de leurs père et mère. — (Le Ministère de la justice et le Ministère des solidarités, de la santé et de la famille, Le mariage civil et la famille, 2009)

Notes[modifier le wikicode]

Cette construction dont le seul déterminant régit deux noms à la fois n’est guère possible que dans père et mère et frères et sœurs : on dit rarement, par exemple, mes grand-père et grand-mère mais le plus souvent mon grand-père et ma grand-mère.
Elle n’a pas toujours été considérée comme correcte. Au début du XIXe siècle (en 1822), Charles Pierre Girault-Duvivier précisait dans sa Grammaire des grammaires :
« Les Adjectifs pronominaux possessifs se répètent : 1º avant chaque substantif : on doit dire : mon père et ma mère sont venus ; mon père, ma mère, mes frères et mes sœurs ont été en butte à la plus affreuse calomnie, et non pas, mes père et mère sont venus ; mes père et mère, mes frères et sœurs ont été en butte, etc.
[…]
Remarque. — Lamothe-Levayer pense que l’on a tort de bannir cette phrase, mes père et mère, et que c’est une propriété de notre langue qu’il faut conserver. La raison qu’il en donne est qu’elle s’emploie où l’on dirait autrement mes parents, et où l’on veut unir les deux auteurs de notre être, sans les considérer séparément, ce qu’il trouve significatif et élégant ; comme : il a maltraité mes père et mère, mes père et mère sont morts.
Chapelain et Th. Corneille ne sont pas de cet avis ; ils trouvent
mes père et mère, une phrase de palais, un style de pratique extrêmement incorrecte. »

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]