péage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : peage

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIIe siècle) De l’ancien français paage, puis peage, issu du latin médiéval pedaticum, signifiant « droit de mettre le pied », lui-même tiré du latin pes, pedis (« pied ») ; le terme s’appliquait originellement aux piétons. Ce mot n’a pas de lien étymologique avec le verbe « payer ».

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
péage péages
\pe.aʒ\

péage \pe.aʒ\ masculin

  1. (Vieilli) Droit qui se lève sur les personnes, les animaux, les marchandises, pour leur passage sur un chemin, sur un pont, sur une rivière, etc.
    • Percevoir le péage. Payer, acquitter le péage.
    • Une surtout, le droit de péage dont les seigneurs prétendaient frapper la navigation du Ligneul, éternisa les querelles. (Émile Zola, Le Rêve, G. Charpentier et Cie, Paris, 1888)
  2. (Aujourd'hui) Redevance pour circuler sur les autoroutes et certains ponts.
    • La plupart des routes européennes font l’objet désormais d’un péage, d’une taxe ou d’une redevance. (Centre National Routier, Mise en place du télépéage poids lourd – Incidences sur les coûts du transports routier de marchandises de lots en France, 2008)
  3. Lieu où l’on paye le droit de passage.
    • Il faut s’arrêter au péage.

Synonymes[modifier]

(Histoire)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]