pécore

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : pecore

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’italien pecora (« brebis »), dérivé du latin pecora, pluriel de pecus, « (petit) bétail », ce qui l’apparente à pécule et pécuniaire.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
pécore pécores
\pe.kɔʁ\

pécore \pe.kɔʁ\ féminin

  1. (Vieilli) (Élevage) Petit animal de troupeau, petite bête.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
pécore pécores
\pe.kɔʁ\

pécore \pe.kɔʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Désuet) (Péjoratif) Homme ou femme stupide.
  2. (Courant) (Péjoratif) Femme sotte, prétentieuse, impertinente.
    • Et quand elle fut seule, comme elle retournait rue Pirouette, elle pensa que « ces trois pécores » ne valaient pas la corde pour les pendre. — (Émile Zola, Le Ventre de Paris, Georges Charpentier, Paris, 1873)
    • C’est une enfant, d’ailleurs, se dit-il, et j’en ai vu d’autres. En quoi cette petite pécore peut-elle m’intéresser ? C’est quelque huguenote à esprit étroit, rigoriste, niaise comme une Agnès. Qu’ai-je à faire avec cette péronnelle ? — (Maurice Maindron, Le Tournoi de Vauplassans, E. Plon, Nourrit et Cie, 1895, p. 78)
    • Quand elle eut une fille, après deux ans de mariage, ce bégueulisme s’exaspéra jusqu’à produire la plus haïssable et la plus rechignée de toutes les pécores. — (Léon Bloy, La Femme pauvre, 1897, G. Crès, 1924, 1re partie, chap. 3, p. 19)
  3. (Argot) (Péjoratif) Paysan (péquenot ou péquenaud).
    • Comme c'était la bâtisse la plus importante du bled, les pécores l'appelaient le Château.— (Simonin, Touchez pas au grisbi, 1953, p.148)

Synonymes[modifier]


Traductions[modifier]

Références[modifier]