pérégrination

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : peregrination

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin peregrinatio (« voyage lointain ») tout comme pèlerinage.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
pérégrination pérégrinations
\pe.ʁe.ɡʁi.na.sjɔ̃\

pérégrination \pe.ʁe.ɡʁi.na.sjɔ̃\ féminin

  1. (Vieilli) Voyage fait dans des pays éloignés.
    • Lacan, qui sait conduire une horde, menace ceux qui seraient tentés par le départ : si vous m’abandonnez, vous deviendrez des pourceaux, leur dit-il en rappelant comment les compagnons d’Ulysse, las de suivre leur capitaine dans une pérégrination qui leur paraissait sans fin, s’étaient laissé ensorceler par Circé. — (François George, L’Effet ’Yau de Poêle de Lacan et des lacaniens, Hachette, 1979, page 170)
  2. (Au pluriel) Série de déplacements, d’allées et venues, de voyages multiples et compliqués.
    • Paulina Barnett fit le récit de ses propres pérégrinations à travers les contrées intertropicales. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Le cheval qui est le compagnon fidèle de l’homme est aussi capable de le suivre dans toutes ses pérégrinations […] Comme son maître, il est cosmopolite […] — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • Je suis à Bakou, j’ai une demi-journée pour visiter Bakou, et je n’en perdrai pas une heure, puisque les hasards de mes pérégrinations m’ont conduit à Bakou. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. III, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Salt mort, il fallut déménager. Alors commença cette longue pérégrination d’appartement en appartement qui est un des côtés les plus odieux de la vie citadine. — (Julien Green, Charles Lamb, dans Suite anglaise, 1927, Le Livre de Poche, pages 54-55)
    • En général, les leffs concernent des familles et non des territoires et l'appartenance à un leff résiste à la pérégrination. — (Marie-France Dartois, Agadir et le sud marocain: à la recherche du temps passé, des origines au tremblement de terre du 29 février 1960, Courcelles, 2008, p.337)

Synonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]