pétaudière

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Selon Alphonse Depras[1], l’expression viendrait « de la coutume qu’avaient les mendiants, autrefois, de se nommer un chef (du latin peto, signifiant « je demande »). Un pareil roi n’avait aucune autorité sur ses sujets et chacun agissait comme bon lui semblait ; il résultait de là une confusion extrême passée en proverbe. » Pour les autres étymologistes, pétaudière est dérivé du nom du roy Petault, un pitaud[2] qui apparaît en 1546 dans le Tiers-Livre de Rabelais, l’image d’une « cour du roi Pétaud où chacun est maître » apparaît à la fin du XVIe siècle dans la Satyre ménippée et devient proverbiale. Pour d’autres[2] la métaphore est celle du roitelet, le « petit roi » réputé solitaire, bagarreur et fugueur : rey petare, rei-petaret, roi pétaré (roi péteur), « péteur. »

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
pétaudière pétaudières
\pe.to.djɛʁ\

pétaudière \pe.to.djɛʁ\ féminin

  1. Assemblée où il n’y a pas d’ordre, lieuchacun veut commander. → voir anomie, confusion et désordre
    • C’est une agréable pétaudière où chacun est trop occupé et préoccupé des effets de son éloquence pour attacher beaucoup d’attention. — (Alfred Delvau, Les Heures parisiennes, 1865)
    • Je l’avais prédit dans le temps à Barras, qui voulut absolument se servir de ces conseils au lieu de les cisalpiner. Qu’en est-il résulté ? Ils se sont emparés du mouvement et ce mouvement n’a été en leurs mains qu’une pétaudière. — (Mathurin Lescure, Mémoires sur les journées révolutionnaires et les coups d’état, vol. 2, Firmin-Didot et Cie, 1875, p. 221)
    • « Je l’ai fait parler comme mon ex-belle-mère, qui adorait les expressions désuètes comme “saperlipopette” ou “quelle pétaudière” ! » — (Jean-Pierre Jeunet à propos de son personnage de De Fenouillet, marchand d’armes, (interprété par André Dussollier) dans le film Micmacs à Tire-Larigot.)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]