pétulance

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : petulance

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin petulantia.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
pétulance pétulances
\pe.ty.lɑ̃s\

pétulance \pe.ty.lɑ̃s\ féminin

  1. Qualité de celui, celle qui est pétulant.
    • Parler avec pétulance.
    • La pétulance de ses mouvements, de son caractère.
    • La brebis est absolument sans ressource et sans défense ; le bélier n'a que de faibles armes, son courage n'est qu'une pétulance inutile pour lui- même, incommode pour les autres, et qu'on détruit par la castration. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle des animaux, in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 595.)
    • Sœur Désirée-des-Anges la suivait des yeux en faisant une petite grimace du coin de la bouche.
      Elle n’avait plus sa pétulance de jeune novice, mais elle restait enjouée et moqueuse.
      — (Marguerite Audoux, Marie-Claire, Grasset, 1910, Les Cahiers Rouges, page 198.)
    • Dans ma pétulance, Louise trouvait la justification de ses bouderies ; Anne-Marie celle de son humilité. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 75.)
    • La résurrection des corps, c’est peut-être d’abord ceci : le passage surprise, par une sorte d’effet tunnel, de la grande fatigue à une certaine pétulance. — (Étienne Klein, En cherchant Majorana, Gallimard, 2013, page 121)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]