païen

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : paien

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) Du latin classique paganus (« rural, rustique » ; « villageois »), qui, suite à la christianisation des élites de l'Empire romain, puis des villes, a désigné, vers le IVe siècle, les non-chrétiens. Paganus dérive de pagus (« district, canton »).

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin païen
\pa.jɛ̃\
païens
\pa.jɛ̃\
Féminin païenne
\pa.jɛn\
païennes
\pa.jɛn\

païen \pa.jɛ̃\

  1. (Histoire) (Religion) Qui est relatif au paganisme.
    • Un autre capitaine […] se promenait avec une Bible et exploitait le goût des indigènes pour le merveilleux et leur penchant à discuter les légendes bibliques, qui par certains côtés ressemblent à leurs légendes païennes, […]. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Qui n'a même reconnu un vestige des anciens cultes païens dans ces libations faites à des fontaines sacrées que leurs propriétés curatives ont rendues célèbres ? — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • C'est ce qui permit à une minorité conquérante, politiquement et socialement dominante, de populations surtout chrétiennes, païennes et zoroastriennes, de consolider l'Islam et de soumettre rapidement les mondes sémitiques et iranien. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)
  2. (Religion) Qui adore les faux dieux, les idoles, selon les chrétiens.
    • Les premiers chrétiens attendaient le retour du Christ et la ruine totale du monde païen, avec l'instauration du royaume des saints, pour la fin de la première géné­ration. La catastrophe ne se produisit pas, […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.IV, La grève prolétarienne, 1908, p.165)
  3. (Par extension) (Religion) Impie.
    • Le rapport qui existe entre la doctrine chrétienne et la rectitude des mœurs, Taine le lui avait montré : chaque fois que l'homme se fait païen, il se retrouve voluptueux et dur. — (Abbé Paul Buysse, Vers la Foi catholique : L'Église de Jésus, 1926, p.189)

Variantes[modifier]

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
païen païens
\pa.jɛ̃\

païen \pa.jɛ̃\ masculin (équivalent féminin : païenne)

  1. (Religion) Personne qui pratique un paganisme, une sorte de polythéisme.
    • En outre, du fait de la conversion au christianisme de l'ancien païen Clovis et de l'ancien arien Sigismond de Bourgogne, l'autorité de l'Église devenait de plus en plus forte. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. (Par extension) (Religion) Paillard ; mécréant ; personne impie.
    • De savants prêtres eux-mêmes m'ont dit spontanément qu'entre Carhaix et Huelgoat, dans l'arrondissement de Châteaulin, « vivent de véritables païens », des êtres d'une indépendance farouche, « des mécréants dont beaucoup, ne font même plus leurs Pâques ». — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Des envies folles lui venaient de rosser Blanchette à coups de trique ; mais cela ne changerait rien à la situation, et, furibond il sacrait comme un païen pour se soulager un peu. — (Louis Pergaud, L’Argument décisif, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Le bruit des débauches du roi de Neustrie avait pénétré jusqu’en Espagne ; les Goths, plus civilisés que les Franks, et surtout plus soumis à la discipline de l’Évangile, disaient hautement que le roi Hilperik menait la vie d’un païen. — (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 1er récit : Les quatre fils de Chlother Ier — Leur caractère — Leurs mariages — Histoire de Galeswinthe (561-568), 1833 - éd. Union Générale d’Édition, 1965)

Variantes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France : écouter « païen [pa.jɛ] »

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]