pacager

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dénominal de pacage.

Verbe [modifier le wikicode]

pacager \pa.ka.ʒe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Le sujet est une personne)
    1. Faire paître; faire pâturer (le bétail).
    2. (Absolument) Faire paître, faire pâturer du bétail.
      • Ceux qui passaient par la lande où il pacageait, voyaient de loin le garçon un livre au poing au milieu de ses ouailles. — (Henri Pourrat, Gaspard des montagnes, 5e veillée : 1re pause, 1922, Éditions Albin Michel, 2006)
      • Il est permis de pacager en terre vaine et vague.
  2. (Le sujet est un animal)
    1. Brouter.
      • Ce que nous savons du genre d’élevage pratiqué nous incite à penser que la récupération du fumier était faible. Les 20 à 30 millions de moutons pacageaient presque toute l'année sur les landes ; une faible part pacageait les jachères. — (Henri Noilhan, Histoire de l'agriculture à l'ère industrielle, Paris : E. De Boccard, 1965, p. 137)
    2. (Absolument) Paitre.
      • Les bestiaux qui pacagent à deux portées de fusil de son lit, disparaissent souvent dans les gouffres innombrables qui sont dans la prairie. — (Louis-Ange Pitou, Voyage à Cayenne, 1805)
      • Dans le courant de 1849, la maladie apparut une seconde fois dans son bétail, qui pacageait sur la montagne du Trap. — (M. Yvart, « Observations faites en Auvergne sur l'épizootie connue sous le nom de péripneumonie des bêtes bovines » , dans le Recueil de médecine vétérinaire, 3e série, tome 8, avril 1851, Paris : chez Labé, p. 258)
      • Des joncs bordaient la sente. Impossible de s'écarter à cause des fondis et des ronciers. Les bestiaux ne pacageaient que dans les prés-clairières. — (Henri Pourrat, Gaspard des montagnes, 1922, Éditions Albin Michel, 2006, 3e pause)

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]