palsambleu

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Altération de par le sang de Dieu, ainsi modifié pour éviter le blasphème.

Interjection [modifier le wikicode]

Invariable
palsambleu
\pal.sɑ̃.blø\

palsambleu \pal.sɑ̃.blø\

  1. Jurement de l’ancienne comédie.
    • ArlequinÉtudié ! moi, étudié ! Palsambleu ! vous ne le prenez pas mal. Étudié ! vous ne savez donc pas que je suis homme de qualité ? À peine sais-je écrire mon nom. — (Jean-François Regnard, Attendez-moi sous l’orme, 1694, acte III, scène 7)
    • ArlequinEh palsambleu ! le moyen de n’être pas tendre, quand on se trouve tête à tête avec vos grâces ? — (Marivaux, L’Île des esclaves, 1725, scène 6)
    • AntonioAh ! palsambleu, Monseigneur, il est gaillard de me choisir pour montrer à la compagnie que c’est ma fille qui cause tout ce train-là ! — (Beaumarchais, Le Mariage de Figaro, 1784, acte V, scène 16)
    • IrusC’est qu’il ne fait pas bon me marcher sur les pieds.
      Vive-Dieu ! savez-vous que je n’en crains pas quatre ?
      Palsambleu ! ventrebleu ! je vous avalerais.
      — (Alfred de Musset, À quoi rêvent les jeunes filles, 1832, acte II, scène 3)

Variantes[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

→ voir sacrebleu

Références[modifier le wikicode]