pandémonium

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Lexicalisation de Pandémonium.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
pandémonium pandémoniums
\pɑ̃.de.mɔ.njɔm\

pandémonium \pɑ̃.de.mɔ.njɔm\ masculin

  1. (Figuré) Réunion de mauvais esprits, de gens qui ne s’assemblent que pour comploter et faire le mal.
    • Tu peignis, j’y consens, d’un trait impartial
      Ton pandémonium des terrestres misères.
      — (Jules Lemaître, Poésies, Les médaillons, IV : Lares, Candide ; Alphonse Lemerre éditeur, Paris, s. d. [après 1881], page 160)
    • Avec le recul, je pense que j’aimais bien Lagos aussi et, peut-être, surtout parce que tant d’autres étrangers abhorraient ce « pandémonium », haut lieu de la violence et de la corruption.— (Stephen Smith, La Ruée vers l’Europe, 278 pages, Grasset, 2018, p. 46)
    • Comme on le voit, ce n’était pas de la petite bière que l’on trouvait dans ce café des Mille et une nuits. Le bourgeois de Paris ne parlait de ce pandémonium qu’en baissant le ton. — (Auguste de Villiers de L’Isle-Adam, Les Demoiselles de Bienfilâtre, dans les Contes cruels, Calmann Lévy, 1893, p.3)
    • Mais on dérape très vite, le médecin est aussi fou que ses patients, les infirmières sont déchaînées, l’atmosphère vire au pandémonium morbide et sexué. — (« Kill Me Please », une tendresse gore, dans Marianne, no 707 du 6 novembre 2010, p. 84)

Traductions[modifier le wikicode]

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]