paralytique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin paralyticus, lui même du grec ancien παραλυτικός.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
paralytique paralytiques
\pa.ʁa.li.tik\

paralytique \pa.ʁa.li.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Atteint de paralysie.
    • Il est paralytique de la moitié du corps.
    • Elle est paralytique d’un bras.
    • Il est resté paralytique.
    • De plus intelligents et de plus expérimentés que moi auraient pu eux aussi commettre cette bévue, inviter à danser une jeune fille paralytique. — (Stefan Zweig, trad. Alzir Hella (2002), La pitié dangereuse, Grasset, Paris, 1939, page 27)
    • Là-bas, les paralytiques retrouvaient leurs jambes dès que Papa Moupelo leur criait « Levez-vous et marchez ! ». — (Alain Mabanckou, Petit Piment, Seuil, 2015, page 38)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
paralytique paralytiques
\pa.ʁa.li.tik\

paralytique \pa.ʁa.li.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Personne atteinte de paralysie.
    • De tous les pays circonvoisins, des campagnes et des villes, malades et infirmes, paralytiques, culs-de-jatte et pieds-bots accouraient dans des carrioles, dans des calèches, sur des ânes, sur leurs moignons calleux. — (Octave Mirbeau, Rabalan,)
    • Le lieutenant Souchier a reçu de sa femme la nouvelle qu'il y a quarante prisonniers à Roanne! Pas un enfant, pas une vieille paralytique, sur la route de Charlieu, qui ne les ait déjà vus. — (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]