parle à mon cul, ma tête est malade

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Composé de parler, mon, cul, ma, tête, être et malade, de l’idée ironique que la personne visée n’écoute pas du fait d’une maladie, l’obligeant à utiliser son fessier pour l’écoute.

Locution-phrase [modifier le wikicode]

parle à mon cul, ma tête est malade \paʁl‿a mɔ̃ ky ma tɛt‿ɛ ma.lad\

  1. (Vulgaire) (Ironique) Sarcasme exprimant le déplaisir d’être face à un interlocuteur qui n’écoute pas.
    • — Tu ne t’es pas laissée embobiner par ce type, hein, Elsa ?
      — Mais non…
      — Tu sais qu’il vaut mieux être méfiant avec lui, c’est un drôle de zèbre.
      — Oui, oui, je sais…
      C’est ça, parle à mon cul ma tête est malade, voilà en gros sa réponse.
      — (Alain Gagnol, Un fantôme dans la tête, Le Passeur éditeur, 2014, ISBN 978-2368901366)

Variantes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Vosges) : écouter « parle à mon cul, ma tête est malade [Prononciation ?] »