parrhèsia

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : parrhesia

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du grec ancien παρρησία, parrêsía (« parler de tout »), composé de πᾶν, pan (« tout ») et de ῥῆσις, rêsis (« discours »)

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
parrhèsia parrhèsias
\pa.ʁɛ.zja\

parrhèsia \pa.ʁɛ.zja\ féminin

  1. (Grèce antique) Liberté de parole.
  2. (Didactique) Figure de rhétorique par laquelle on s’excuse de parler ainsi, comme dire, par exemple, « passez-moi l'expression ».
Note[modifier]
L’étymologie du terme laisse penser qu'il a d’abord signifié « la possibilité de tout dire ». Mais il a sans doute dès l’origine une dimension politique. Il désigne le privilège des citoyens athéniens, égaux en droit, de pouvoir prendre la parole à l’Assemblée. La παρρησία représente en quelque sorte l’idéal démocratique des Athéniens. Le terme caractérise d'abord le régime de parole du maître face au disciple attentif : parole de franchise, opposée aux arabesques de la flatterie et aux subtilités rhétoriques. Parole droite et directe. La parrhèsia est une certaine parole de vérité, un dire-vrai qui ne relève ni d'une stratégie de démonstration, ni d'un art de la persuasion, ni d'une pédagogie. Il y a parrhèsia quand un dire-vrai ouvre pour celui qui l'énonce un espace de risque.

Dérivés[modifier]

Variantes orthographiques[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]