parsonnerie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin médiéval parcionarius.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
parsonnerie parsonneries
\Prononciation ?\

parsonnerie \Prononciation ?\ féminin

  1. (Histoire) Exploitation agricole exploitée, jadis, par plusieurs indivisaires.
    • Sous l'Ancien Régime, la fraresche du Maine et la parsonnerie de l'Anjou désignaient des fonds exploités en commun par plusieurs détenteurs, collectivement responsables des redevances féodales. Ces formes d'exploitation n'avaient d'ailleurs pas complètement disparu au début du XXe siècle ou du moins leur souvenir était encore assez frais : dans la commune du Longeron (Maine-et-Loire), le dictionnaire de Verrier et Onillon indique que les parsonniers « font toute l'exploitation en commun, paient le fermage solidairement et possèdent indivisément le cheptel. Ils partagent seulement les récoltes ». — (Jean-René Trochet, Les campagnes en France et en Europe: outils, techniques et sociétés, du Moyen Âge au XXe siècle, Presses de l'Université Paris-Sorbonne, 2008, p. 178)
    • Le deuxième exemple d'un système de gestion indivise du patrimoine est perceptible à travers le terme de parsonniers. Ce terme auvergnat, qui peut s'appliquer aussi bien aux nobles qu'aux non nobles, n'est pourtant pas exclusif à l’Auvergne et se rencontre dans d'autres régions, notamment en Poitou au XIIIe siècle. C'est encore dans la région du Haut Poitou que la parsonnerie se révèle. — (Luc Guéraud, Contribution à l'étude du processus coutumier au Moyen Âge: le viage en Poitou, Fondation Varenne, 2008, p. 357)

Dérivés[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]