partant

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Adjectif) De partir.
(Conjonction) Composé de par et de tant.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin partant
\paʁ.tɑ̃\

partants
\paʁ.tɑ̃\
Féminin partante
\paʁ.tɑ̃t\
partantes
\paʁ.tɑ̃t\

partant \paʁ.tɑ̃\ masculin

  1. Qui part.
  2. (Familier) Qui est disposé, qui a envie.
    • - Moi, je vais vous dire, je suis partant pour aller becqueter tout de suite [...]. — (Tito Topin, Shanghai Skipper, Série noire, Gallimard, 1986, page 48)
    • Christian Fechner n’était pas partant ?
      Non, il n’a pas voulu.
      — (Patrice Leconte, J’arrête le cinéma- Entretiens avec Hubert Prolongeau, Calmann-Lévy, 2011)
    • On est toujours partants pour se dézinguer le crâne, mais v’là la dèche d’alcool. Il faudrait trouver de la pillave. — (Johann Zarca, Le Boss de Boulogne, Don Quichotte éditions, 2014)
    • Le jeune monégasque, qui a pris le volant pour l’équipage AF Corse, a déclaré à l’issue de la course être partant pour participer à une véritable édition de la mythique compétition d’endurance. — (Lola Senoble, L’équipe #StrongTogether huitième aux 24 Heures du Mans virtuelles, monaco-tribune.com, 15 juin 2020)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
partant partants
\paʁ.tɑ̃\

partant \paʁ.tɑ̃\ masculin

  1. (Football canadien, Football américain) Premier quart-arrière de chaque équipe à ouvrir la partie.
    • Le quart-arrière du Rouge et Noir d’Ottawa, Caleb Evans, impressionne depuis qu’il occupe le poste de partant. — (Marc-Antoine Malo, Les Als devront se méfier d’un jeune quart, Le Journal de Montréal, 8 octobre 2021)

Conjonction [modifier le wikicode]

Invariable
partant
\paʁ.tɑ̃\

partant \paʁ.tɑ̃\ invariable

  1. (Vieilli) Conjonction marquant la conséquence.
    • Plus d’argent, partant plus d’amis.
    • Il outrait avec soin toutes les modes qui montrent la bonhomie et le laisser-aller, et l’on voyait qu’il se répétait cent fois le jour : « Je suis le plus grand propriétaire de la province, et, partant, je dois être autrement qu’un autre. » — (Stendhal, Lucien Leuwen, 1834)
    • Il n’y a point d’amour durable, partant point de bonheur, en dehors de la famille. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, réédition Le Livre de Poche, page 233)
    • Grâce à Google Maps, qui permet de localiser et de visualiser la moindre adresse, grâce au développement des moteurs de recherche locaux et à la progression fulgurante de la téléphonie mobile, le numérique « réenchante » la publicité locale, hyperciblée, et partant, une presse régionale que l’on avait crue plus fragile encore que sa grande sœur nationale. — (Bernard Poulet, La fin des journaux et l’avenir de l’information, Gallimard, 2009, page 182)
    • Il partageait avec lui cette qualité si rare chez les policiers d’inspirer confiance, et partant de susciter sans effort apparent les confidences les plus intimes. — (Michel Houellebecq, La carte et le territoire, 2010, J’ai lu, page 300)
    • Il ne faut pas oublier non plus que la vie sociale, en s’épanouissant de plus en plus, en substituant de plus en plus les luttes des pensées, les luttes des idées aux luttes physiques, peut se développer trop rapidement, de sorte que beaucoup d’individus ne peuvent suivre cette spiritualisation de la lutte ; partant, la vie sociale leur paraît trop fade, trop terne, justement parce qu’elle devient trop intellectuelle, trop élevée pour leurs goûts arriérés ; et voilà de futurs mécontents, de futurs réfractaires, de futurs révolutionnaires. — (Marie de Manacéïne, L’Anarchie passive et le comte Léon Tolstoï, édition Félix Alcan, 1895, chapitre XVI, page 119)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe partir
Participe Présent partant
Passé

partant \paʁ.tɑ̃\

  1. Participe présent du verbe partir.
    • A l’égard du secret que je vous confiai en partant, et qui échappa à M. l’abbé Rothelin, soyez impénétrable, soyez indevinable. — (Voltaire, Correspondance)

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]