pasquinade

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) En réference à la pratique antique du libelle sur la statue de Pasquin. → voir pasquin et -ade

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
pasquinade pasquinades
\pas.ki.nad\

pasquinade \pas.ki.nad\ féminin

  1. (Histoire) Placards satiriques qu’on attachait à la statue de Pasquin à Rome.
  2. (Par extension) Railleries bouffonnes et triviales.
    • Je n’aurais pas pardonné aux Excellences leurs pasquinades diplomatiques, si elles avaient dérangé ma vie. — (Pierre Loti, Aziyadé, 1879)
    • Pour comble de malheur, un jeune homme ayant composé, à la mode de province, un impromptu sur les danseurs, on attribua cette pasquinade à Tchitchikov. — (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1925, p. 199)
    • Freemantle, homme grossier et sans grande imagination, a recours à la lamentable pasquinade que vous connaissez pour arriver à ses fins. — (Jean Ray, La Cité de l’indicible peur, 1943)
    • Faire des pasquinades.
    • Un faiseur de pasquinades.

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]