passe-lit

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du verbe passer, et de lit d’une rivière : ce qui sert à en passer le lit.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
passe-lit passe-lits
\pɑs.li\

passe-lit \pɑs.li\ masculin

  1. (Archaïsme) (Navigation) Sorte de construction qui servait à franchir certaines passes des fleuves.
    • Comme je vois clairement que les écluses sont infiniment plus avantageuses à la navigation [du Lot] que les passe-lits — (Lettres, etc. de Colbert, IV, 336.)
    • Exécutés soit avant, soit peu après cette époque [1282], les premiers ouvrages destinés à atteindre ce but [l’amélioration du Lot] ne consistaient que dans l’établissement de passe-lits à travers les barrages des moulins ; ces passe-lits présentaient, par leur nature même, de grands obstacles à la circulation et souvent de très graves dangers : aussi, à peine les écluses étaient-elles inventées, que, sous le règne de François Ier, en l’an 1527, les états décidèrent qu’on substituerait des ouvrages de cette nature aux pertuis, les plus dangereux. — (Ernest Grangez, Voies navigables de France, page 336)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Tout ou partie de cet article est extrait du Dictionnaire de la langue française, par Émile Littré (1872-1877), mais l’article a pu être modifié depuis. (passe-lit)