pastoureau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Pastoureau

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIe siècle) Mot dérivé de pastour avec le suffixe -eau → voir pastorel.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
pastoureau pastoureaux
\pas.tu.ʁo\

pastoureau \pas.tu.ʁo\ masculin (pour une femme on dit : pastourelle)

  1. Petit pasteur.
    • J'entends autrement mieux la vie que le sieur Pliouchkine, par exemple : voilà un bonhomme qui possède huit cents âmes et mange plus mal que mon pastoureau. — (Nicolas Gogol, Les âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault -1949)
  2. (Poésie) Synonyme de géorgique.
    • Les pastourelles d’Adam de la Halle.
  3. (Histoire) Membre d'une des troupes de serfs ou de vilains, révoltés, qui parcoururent la France du Moyen Âge.
    • Lorsque la troupe des pastoureaux entra dans Orléans, le jour de saint Barnabas, l'évêque de cette ville interdit à tous ses clercs d'assister à ses prédications ; car, disait-il, ce sont les souricières du diable. Quant aux laïques, ils méprisaient déjà les ordres et les menaces du prélat, et c'étaient eux qui, en dépit de son autorité avaient ouvert la porte aux pastoureaux. — (Jean-Charles-Léonard Simonde Sismondi, Histoire des Français, T.5, 1836, p.194)
    • Les pastoureaux étaient encore assis, comme le matin, au bord de la fontaine. (Aucassin et Nicolette, trad. Louis Tarsot, in Fabliaux et Contes du Moyen Âge, Heath, 1913, p. 117)

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]