patriotisme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1750) → voir patriote et -isme

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
patriotisme patriotismes
/pa.tʁi.jɔ.tism/

patriotisme /pa.tʁi.jɔ.tism/ masculin

  1. Amour de la patrie.
    • Aux premiers mots proférés dans cet étrange débat, j’ai ressenti les bouillons du patriotisme jusqu’au plus violent emportement. (Mirabeau, Sur le drapeau tricolore - Assemblée constituante du 21 octobre 1790)
    • Victoria proclama la république en danger et fit un appel au patriotisme des citoyens, qui s’empressèrent d’y répondre, en s’enrôlant dans les rangs de la garde nationale. (Anonyme, Mexique.- Situation des partis, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • De toutes les productions de l’imagination humaine, qui rendaient merveilleux le monde confus dans lequel vivait M. Bert Smallways, aucune était aussi étrange, aussi aveugle, aussi inquiétante, aussi fanatique, aussi bruyante, aussi dangereuse que la modernisation du patriotisme, amenée par la politique impérialiste et internationaliste. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 117, Mercure de France, 1921)
    • Encore en 1870, une servante prussienne disait à un prisonnier français employé dans la ferme où elle travaillait : « Quand la guerre sera finie, je t’épouserai ; cela t’étonne ce que je te dis là, mais tu sais, pour nous, le patriotisme cela ne veut pas dire grand-chose. » (Julien Benda, La trahison des clercs, 1927, éd. 1946)
    • Diables noirs des patriotismes que, pour la peur réciproque des nations encagées, manient imprudemment des montreurs intéressés. (Victor Margueritte ; Debout les vivants !, 1932)
    • Plus encore que le patriotisme qui est une hystérie comme une autre, mais plus creuse et plus mortelle qu’une autre, ce qui nous répugne c’est l’idée de Patrie […] (Louis Aragon, La Révolution d’abord et toujours, 1921)
    • Ne désespérons cependant pas de voir un jour le parlement, dans un élan collectif de patriotisme, oser braver certaines tendances funestes, chères à une partie de l’opinion publique, et de risquer même le danger d’une impopularité passagère, pour assurer le bien du peuple malgré lui. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le Problème de la natalité, 1931)
    • Soucieux de sauvegarder les valeurs spirituelles et morales qui sont le patriotisme commun de leurs peuples et convaincus qu’au sein de la force commune, […] les patriotismes nationaux, loin de s’affaiblir, ne pourront que se consolider et s’harmoniser dans un cadre élargi […] (Traité instituant la Communauté européenne de défense, 1952)

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]