patronne

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : patronné

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin patrona (« patrone », « protecteur »). (XIIe siècle) patrun (« saint protecteur »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
patronne patronnes
\pa.tʁɔn\

patronne \pa.tʁɔn\ féminin (pour un homme on dit : patron)

  1. Femme ayant une autorité de patron.
    • Mais, à la veille du défilé, Michèle Biaggi, patronne des pue-la-sueur de la confédé, a annoncé que les manifestants prendraient le risque de sanctions. — (Alain Guédé, Réformistes en grève et frondeurs en marche ?, Le Canard Enchaîné, 20 septembre 2017, page 3)
  2. (Religion) Sainte dont une personne a reçu le nom au baptême ou sous la protection de laquelle sont placés une communauté, une confrérie, une ville, un pays.
  3. (Antiquité) Citoyenne riche et influente de la Rome antique, généralement patricienne, qui accordait sa protection à des citoyens plus pauvres constituant sa clientèle.
  4. (Désuet) Protectrice.
  5. (Par analogie) (Vieilli) Personne influente qui favorise la carrière de quelqu’un en lui accordant son appui.
  6. (Religion) Sainte dont une personne a reçu le nom au baptême ; ou à qui une église est consacrée ou sous la protection de qui sont placés une communauté, une confrérie, une ville, un pays.
    • Sainte Geneviève était considérée comme la patronne de Paris, la Vierge Marie et Jeanne d’Arc, comme celles de la France.
  7. (Religion) Fondatrice d’une église ou d’un bénéfice.
  8. Personne qui dirige une entreprise industrielle, artisanale ou commerciale, un commerce dont elle est le plus souvent propriétaire ; employeuse. — Note : Le mot s’étend généralement au conjoint de cette personne.
    • Elle est sa propre patronne. Apprentie qui cherche un patronne.
    • La patronne de l’hôtel, de l’auberge, la patronne du restaurant. La tournée de la patronne.
  9. (Par extension) Maîtresse de maison, par rapport aux domestiques employés à son service.
    • Une femme de chambre dévouée à sa patronne.
  10. (Par analogie) Professeur qui assure la direction d’un service, d’un laboratoire ; professeur d’université qui exerce une autorité sur les travaux des chercheurs.
    • Elle avait le trac comme une interne lors de son premier jour d'hôpital. ... Pour la première fois de sa vie, elle serait la patronne d'un service de pédiatrie
  11. (Marine) Personne qui commande l’équipage d’un canot, d’une chaloupe ou d’un petit bâtiment.
  12. (Familier) Dans un couple, nom que l'époux donne familièrement à son épouse.
    • À midi, lorsqu’il arriva pour déjeuner, le père Turpin fit une remarque assez singulière : la mère Turpin était assise sur une chaise. Il lui demanda tout de suite :
      – C’est-il que tu es malade, la patronne ?
      — (Charles-Louis Philippe, Dans la petite ville, 1910, réédition Plein Chant, page 73)

Synonymes[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe patronner
Indicatif Présent je patronne
il/elle/on patronne
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je patronne
qu’il/elle/on patronne
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
patronne

patronne \pa.tʁɔn\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de patronner.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de patronner.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de patronner.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de patronner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de patronner.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]