pauvreté

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De pauvre, avec le suffixe -té.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
pauvreté pauvretés
\po.vʁə.te\

pauvreté \po.vʁə.te\ féminin

  1. Indigence, manque des choses nécessaires à la vie.
    • Le divorce entre la production et les producteurs va créer une économie abstraite, entièrement inconnue au Moyen Age, et qui favorisera le développement de la plus affreuse pauvreté. (André Maurois, Histoire de l'Angleterre, Fayard & Cie, 1937, p.590)
    • La Pauvreté, ah! la garce! Elle va dans un cortège d’humiliations, de basses rancunes, de fangeuses abdications. Elle traîne, derrière elle, sa sœur la Misère, au rire édenté, aux orbites desséchées, aux doigts mous. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 34)
    • Nous serions alors préoccupés par les inégalités, que beaucoup jugent pernicieuses, plutôt que par la pauvreté absolue, que ces mêmes personnes et beaucoup d’autres jugent plus pernicieuse encore. (A. S. Bhalla, Mondialisation, croissance et marginalisation, page 46, IDRC-CRDI, 1998)
    • La lutte contre la pauvreté et les exclusions est un impératif national fondé sur le respect de l’égale dignité de tous les êtres humains et une priorité de l’ensemble des politiques publiques de la nation. (LOI n°2008-1249 du 1er décembre 2008 - art. 1 (V) ; France)
  2. (Par extension) Caractère de ce qui est pauvre.
    • Cette région est d’une grande pauvreté.
  3. (Figuré) État de ce qui est insuffisant.
    • C'est la pauvreté d'esprit qui purifie le cœur des ordures dont les richesses l’ont souillé. (Instruction chrétienne sur les huit Béatitudes par demandes et réponses, Paris : chez Witte & chez Henry, 1732, p.286)
    • La pauvreté de leur vie, sans même une façade, le frappa : le service machinal, un petit nombre de mouvements et de gestes toujours les mêmes à répéter indéfiniment, par crainte d’abord, puis par habitude. (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
  4. (Figuré) (Familier) Choses insignifiantes qu’on dit ou qu’on fait, de ce qui est commun, plat, mauvais, dans les œuvres littéraires ou artistiques.
    • Un grand diseur de pauvretés. Il y a dans cet ouvrage beaucoup de pauvretés.

Antonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]