pecque

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir pécore

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
pecque pecques
\pɛk\

pecque \pɛk\ féminin

  1. (Injurieux) (Vieilli) Femme sotte et prétentieuse.
    • A-t-on jamais vu, dites-moi, deux pecques provinciales faire plus les renchéries que celles-là, et deux hommes traités avec plus de mépris que nous ? — (Molière, Les Précieuses ridicules, 1659, scène 1)
    • Las de faire le pied-de-grue dans cette ruelle déserte fort rafraîchie du vent de bise, posture à laquelle il n’était pas accoutumé, le duc de Vallombreuse se lassa bientôt d’une attente vaine et reprit le chemin de sa demeure, maugréant contre l’impertinente pruderie de cette pecque assez assurée pour faire languir ainsi un duc jeune et bien fait. — (Théophile Gautier, Le Capitaine Fracasse, G. Charpentier, 1889, t. 1; chap. 7, p. 307)
    • Je vis que vous cherchiez la pecque de province
      Et j’avalai ma bouche afin qu’elle fût mince.
      — (Edmond Rostand, La Dernière Nuit de Don Juan, E. Fasquelle, 1921, p. 88)
    • Seconde, qui n’avait pas d’abord compris, se mit à crier :
      – Laisser mon drôle ? L’abandonner à une demoiselle qu’on ne sait pas d’où ça sort ? Hé bé, il faudra me tirer de force de ma lingerie…
      – Tais-toi, pecque !
      — (François Mauriac, Le drôle, 1933 ; Gedalge, 1956, page 47.)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]