pekoe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : pekoë

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du chinois 白花, bái-huā, composé de , bái (« blanc ») et de , huā (« fleur »), le bourgeon de ce thé étant couvert d'un fin duvet blanc (voir illustration), signe de sa qualité.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
pekoe pekoes
\Prononciation ?\
GoldenDianHong.jpg

pekoe \Prononciation ?\ masculin

  1. Thé noir de Chine.
    • Le thé noir se divise en cinq sortes principales :
      1° le pekoë, dont une espèce est le plus fin et le plus aromatisé en thés noirs, et qui est formé par la première récolte de l'arbuste ;
      2° le congo, qui fait la base de la consommation journalière de la Chine, et qui se récolte immédiatement après le pekoë ;
      3° le souchong, dont la feuille, plus large que celle du congo, est mince et souvent brisée ;
      4° le pouchong, qui a une grande finesse d'arome ;
      5° le bohea, le plus commun, le moins cher, le plus discrédité de tous les thés noirs.

Variantes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]