perdre de vue

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de perdre et de vue.

Locution verbale [modifier le wikicode]

perdre de vue \pɛʁ.dʁə də vy\ intransitif (se conjugue, voir la conjugaison de perdre)

  1. Cesser de le voir.
    • Bientôt nous perdons de vue la dernière île, et nous voguons vers cette Islande qui doit nous apparaître dans deux jours et que nous entrevoyons déjà à travers le prisme de l'imagination. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 37)
  2. (Figuré) Cesser de suivre en parlant d’une affaire, cesser de s’en occuper, de tenir compte de l’objectif désigné.
    • La consultation n’a en général pas pour objet de recueillir un avis juridique et ne doit pas avoir pour résultat un texte consensuel au prix d’une dégradation de sa qualité juridique et de sa rédaction. En particulier, il convient de ne pas perdre de vue que les textes faisant l’objet de consultations, lors de leur examen par le Conseil d’État, si celui-ci est requis ou sollicité, peuvent susciter de sa part des objections ou appeler des modifications. — (Secrétariat général du gouvernement et Conseil d’État, Guide de légistique, 3e version, La Documentation française, 2017, ISBN 978-2-11-145578-8 → lire en ligne)
  3. (Figuré) Être longtemps sans en entendre parler de quelqu’un.
    • Surveillez le premier quidam qui fait un joli coup dans ce genre-là, et je vous promets que vous ne tarderez pas à le perdre de vue… Il disparaît tout tranquillement, sans tambour ni trompette, et vous n’entendez plus jamais parler de lui. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 25 de l’éd. de 1921)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]