pernod

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Pernod

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Dérivé de la marque déposée Pernod.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
pernod pernods
\pɛʁ.no\

pernod \pɛʁ.no\ masculin

  1. (Avant 1915) Boisson alcoolisée à base d’absinthe.
    • C’était surtout le dimanche, après la messe, devant un pernod « bien tassé » qu’il fallait le voir et l’entendre : […]. Nul n’échappait à sa dent […]. — (Louis Pergaud, Un petit logement, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Je ressentais une assez vive inquiétude, car cette boisson [l'absinthe], par sa couleur et son odeur, me rappelait étrangement le terrible Pernod qui avait réduit notre cher Bouzigue, pendant quelques heures, à l’état d’un guignol hagard et bégayant des insanités. — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 143)
  2. (Après 1915) Boisson anisée et alcoolisée.
    • Ceux-là-étaient admirables. Ils tenaient le coup merveilleusement devant des demi-douzaines de pernod ou de picon. — (Victor Méric, À travers la jungle politique et littéraire, chapitre La petite Bohème, 1930)
    • À droite un café avec une vieille dame, qui continue à servir des pernods à deux soldats au comptoir. Est-ce de l’inconscience ? (j’apprendrai quelques heures plus tard qu’un éclat d’obus l’a étendue raide sur le carreau). — (Julien Gracq, Manuscrits de guerre, vers 1941-1942, p. 74)

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus pernod figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : boisson anisée.

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Avant 1915 :

Après 1915 :

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]