pertuis

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Pertuis

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1150) De l’ancien français pertuis (« trou ») à partir du verbe ancien français pertuisier (« percer »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Invariable
pertuis
\pɛʁ.tɥi\

pertuis \pɛʁ.tɥi\ masculin singulier et pluriel identiques

  1. Ouverture ; trou.
    • Je te salue o vermeillette fante,
      Qui vivement entre ces flancs reluis :
      Je te salue o bienheuré pertuis,
      Qui rens ma vie heureusement contante.
      — (Pierre de Ronsard, ‎Livret de folastries, à Janot parisien, édition conforme au texte original de 1553, collationnée sur l’exemplaire de la Bibliothèque de l’Arsenal, augmentée d’une bibliographie de chaque pièce de toutes les variantes, d’un glossaire et d’une notice, par Fernand Fleuret & ‎Louis Perceau, Bibliothèque des curieux, 1920, page 94)
    • D’un geste rapide, il entrouvre, comme disait Rabelais, sa braguette, et dirige un vigoureux et long jet d’eau blonde, avec adresse, sur les vingt pertuis du judas. — (René Boylesve, La leçon d’amour dans un parc, Calmann-Lévy, 1920, réédition Le Livre de Poche, page 81)
  2. (Marine) Trou, ouverture ; en particulier, ouverture pratiquée à une digue pour le passage des bateaux ou celle par laquelle l’eau passe d’une écluse dans un coursier pour faire mouvoir une roue.
  3. (Toponymie) Détroit, passage resserré entre une île et la terre ferme, ou entre deux îles. — (IHO SP-23, 4e édition (en préparation), Nomenclature des espaces maritimes au 01.01.2004, Commission nationale de toponymie [de France] (CNT), Service hydrographique et océanographique de la Marine (SHOM), au nom de l’OHI (Organisation hydrographique internationale), 2004)
    • De ce côté, le rivage, capricieusement festonné, creusé de criques et d’anses, hérissé de caps aigus et de promontoires abrupts, allait se perdre dans ce confus enchevêtrement de détroits, de pertuis, de passes, qui donne aux cartes des continents polaires un si bizarre aspect. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Vers le large, un chenal bordé de vasières grises sinuait entre les étendues de joncs et accédait à la mer libre par un pertuis entretenu à travers la flèche des lagunes. — (Julien Gracq, Le Rivage des Syrtes, José Corti, 1951)
  4. (Toponymie) Étranglement d’un fleuve.
    • Les pertuis de la Loire sont nombreux avant qu’elle n’atteigne la plaine.
  5. (Populaire) (Vieilli) Bouche.
  6. (Médecine) Petit trou dans l’oreille souvent présent au niveau de l’hélix.

Synonymes[modifier le wikicode]

Trou à l’oreille

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus pertuis figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : barrage.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]


Voir aussi[modifier le wikicode]

  • pertuis sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg
  • Aide sur le thésaurus pertuis figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : pertuis.

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Déverbal de pertuisier.

Nom commun [modifier le wikicode]

Cas Singulier Pluriel
Cas sujet pertuis pertuis
Cas régime pertuis pertuis

pertuis \Prononciation ?\ masculin

  1. Trou.

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]