petit-cousin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : petit cousin

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de cousin avec le préfixe petit- (« fils de »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
petit-cousin petits-cousins
\pə.ti.ku.zɛ̃\

petit-cousin \pə.ti.ku.zɛ̃\ masculin (pour une femme, on dit : petite-cousine)

  1. Fils du cousin ou de la cousine.
    • En attendant, le colonel se promenait avec sa fille sur la Canebière, lorsque le patron l’aborda pour lui demander la permission de prendre à son bord un de ses parents, c’est-à-dire le petit-cousin du parrain de son fils aîné, lequel retournant en Corse, son pays natal, pour affaires pressantes, ne pouvait trouver de navire pour le passer. — (Prosper Mérimée, Colomba, 1841)
    • Ils rappelaient leur tendresse pour le petit-cousin Chevassu. Comme ils l’avaient aimé ! — (Émile Zola, Son Excellence Eugène Rougon, chapitre VIII, 1878)
    • Est-ce toi plutôt le petit-cousin qui s’est pendu, ou toi, le petit-cousin qui a tué, ou toi, la petite cousine qui est morte de pourriture, dont les fins tragiques m’annoncent la mienne, la déchéance au fond d’un cabanon, l’abominable décomposition de l’être. — (Émile Zola, Le Docteur Pascal, G. Charpentier, 1893, chapitre VI)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]