petit bleu

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Par allusion à sa couleur, qui était bleue.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
petit bleu petits bleus
\pə.ti blø\

petit bleu \pə.ti blø\ masculin

  1. (France) (Vieilli) Télégramme, pneumatique que l’on envoie ou reçoit.
    • Ouvrant de nouveau le tiroir, il y plongea la main et en retira le petit bleu dans lequel Jacques Bellegarde s’excusait de ne pouvoir se rendre chez lui à l’heure dite. — (Arthur Bernède, Belphégor, 1927)
    • Ses petits bleus furent écrits en une demi-heure. — (Pierre Louÿs, Psyché, 1927, p. 113)
    • À ce moment, le colonel Picquart, qui est maintenant chef du 2e Bureau de l’état-major, est mis en possession d’un document nouveau, un pneumatique, le « petit bleu », ramassé en morceaux, comme le bordereau, à l’ambassade d’Allemagne. — (Henry Noëll, Au temps de la République bourgeoise, 1957, page 79)
  2. (France) (Familier) Vin ordinaire et médiocre.
    • Donc, dans tout ceci, c'est le vin, le méchant petit vin, le mauvais petit bleu, qui joue le principal rôle, […]. — (L’Intermédiaire des chercheurs et curieux, n°43, du 10 octobre 1865, p.593)
    • Eh bien en ce moment, nous sommes en train de boire du « petit bleu » avec le susdit chez un énorme mastroquet, en l'honneur des absents et du bon vieux clocher. — (Déodat de Sévérac , Lettre à Marthe de Sévérac, du samedi 8 mai 1897, dans La musique et les lettres : correspondance rassemblée et annotée par Pierre Guillot, Éditions Mardaga, 2002, p.40)
    • Et le p’tit bleu, est-ce que ça n’le rend pas meilleur d’être servi au sein des vignes du seigneur. — (Georges Brassens, Le vieux Léon)

Synonymes[modifier le wikicode]

Pour le télégramme
pour le vin