phérécratien

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Du nom de Phérécrate, poète comique athénien, inventeur de ce type de vers.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin phérécratien
\fe.ʁe.kʁa.tjɛ̃\
phérécratiens
\fe.ʁe.kʁa.tjɛ̃\
Féminin phérécratienne
\fe.ʁe.kʁa.tjɛn\
phérécratiennes
\fe.ʁe.kʁa.tjɛn\

phérécratien \fe.ʁe.kʁa.tjɛ̃\

  1. (Poésie) (Antiquité) Qualifie un trimètre dactylique, composé d’un dactyle entre deux spondées.
    • Des vers phérécratiens.

Traductions[modifier]

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
phérécratien phérécratiens
\fe.ʁe.kʁa.tjɛ̃\

phérécratien \fe.ʁe.kʁa.tjɛ̃\ masculin

  1. (Poésie) (Antiquité) Substantif de l’adjectif : vers phérécratien.
    • Des Pieds. Le Pied est, suivant le Dictionnaire de l’Académie, un certain nombre de syllabes qui entrent dans la composition des vers et qui en font la mesure. Les principales sortes de pieds distingués en latin sont le spondée (deux longues), l’iambe (une brève et une longue), le trochée (une longue et une brève), le dactyle (une longue et deux brèves), l’anapeste (deux brèves et une longue).
      Des
      Vers. Les principales espèces de vers, en latin, sont l’hexamètre, le pentamètre et l’iambique. Les autres espèces moins importantes sont le phérécratien, équivalant à la moitié de l’hexamètre (Ex. multo non sine risu) ; l’adonique, équivalant au dernier tiers de l’hexamètre, ou aux deux tiers du phérécratien (Ex. non sine risu) ; le glyconique, différant du phérécratien par un pied (Ex. multo non sine carmine) ; l’asclépiade, qui est un pentamètre moins un demi-pied (Ex. Mecaenas atavis edite regibus). Il y a encore les vers alcaïque, saphique, phaleuce. (Pour les règles de la composition de ces vers, voir les prosodies). — (Adolphe Félix Gatien-Arnoult, Appendice sur la théorie et l’histoire de la littérature, Bon et Privat, Libraires-Éditeurs, Toulouse, 1841, quatrième édition)
    • LES VARIÉTÉS DE L’HEXAMÈTRE
      Partagé en deux hémistiches ce vers devient le priapéen ; Le buccolique, quand il l’est en deux, et une dipodie, séparées par une pause. Les deux premières dipodies forment le vers alcmanien ; Les deux dernières le phalisque ; La dernière l’adonique ; Le dernier hémistiche forme le phérécratien ; Une fraction d’un spondée et de deux dactyles forme un glyconique ; Et une fraction impaire forme le dactylique tétramètre catalectique. C’est un composé de trois pieds et demi ou une epthémimérie. Le miurus ou téliambe, mentionné dans le même tableau, n’est que le résultat d’un accident prosodique. Mais chacune de ces variétés a sa valeur mimique.
      — (Émile-Jacques Pérès, Noologie : ou, Philosophie de l’intelligence humaine, troisième volume, A. Durand, Éditeur, Paris, 1865)

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]

Anagrammes[modifier]