phare

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Via le latin Pharus qui donne l’italien et l’espagnol faro ou le portugais farol, du grec ancien Φάρος, Pháros, nom de l’île où se trouvait le Phare d’Alexandrie.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
phare phares
\faʁ\
Un phare (1)
Une voiture avec ses phares (5) allumés.

phare \faʁ\ masculin

  1. Tour construite à l’entrée d’un port ou à proximité d’une côte, et portant à son sommet un feu qui sert à guider les vaisseaux pendant la nuit.
    • …des phares éloignent les navires des dangers ou les conduisent dans les ports abrités par des digues construites en luttant contre les tempêtes. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  2. Fanal placé sur cette bâtisse.
    • Phare à feu fixe, à feu tournant, à feu intermittent, à feu changeant.
  3. Feu destiné à guider les avions dans la nuit.
    • Le phare d’un aéroport.
  4. (Par extension) Toute source lumineuse de puissante intensité, projecteur.
    • Parfois, un coup de feu trouait la nuit: c’était l’un de nos hôtes qui s’était fait surprendre au passage des barbelés par le pinceau lumineux d’un phare, et le lendemain matin nous apercevions son cadavre accroché à un cheval de frise. — (Ambrière, Grandes vacances, 1946, p.178.)
  5. Projecteur puissant placée à l’avant d’un véhicule (automobile, locomotive, avion, etc.) et qui sert à éclairer la route pendant la nuit.
    • Mets tes phares, la luminosité baisse.
    1. (Par métonymie) Lumière de ces projecteurs.
      • Une auto passa, le double triangle de ses phares chiné de pluie. — (Malraux, L’Espoir, 1937, p.758)
      • Une bête des bois que les autos ont prise dans leurs phares. — (Aragon, Le Roman inachevé, 1956, p.174)
    2. (Automobile) Les feux de route, par opposition à code et veilleuse.
      • En plein phares.
  6. (Marine) Ensemble des voiles d’un mât.
    • Un phare carré.
    • Bob demandait des bateaux !… Eh bien ! il n’aurait jamais imaginé qu’il pût en exister tant que cela — P’tit-Bonhomme non plus — les uns amarrés ou mouillés, les autres entrant ou sortant, les uns arrivant des pays d’outremer, les autres en partance pour les régions lointaines, ceux-ci avec le phare élégant de leur voilure gonflée à la brise, ceux-là troublant de leurs puissantes hélices les eaux de la baie de Cork. — (Jules Verne, P’tit Bonhomme, ch. 2-7, J. Hetzel et Cie, Paris, Illustrations par Léon Benett, 1891)
  7. (Par analogie) Personne ou chose dont le rayonnement est considérable.
    • Un des « phares » du cinéma muet, créateur du Septième Art ayant sa place aux côtés des Chaplin, Eisenstein et Griffith, Erich von Stroheim est un cinéaste mal connu. — (L’Express, 14 nov. 1966, p.47, col. 2)

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

  • Aide sur le thésaurus phare figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : bateau.

Traductions[modifier]

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
phare phares
\faʁ\

phare \faʁ\ masculin

  1. (Par apposition) Indique une idée de mise en valeur, en relief, de rayonnement, d’importance primordiale, d’influence considérable.
    • Le « Boeuf sur le toit », les ballets russes de Diaghilev, le « Groupe des Six » : tous ces moments-phares de la vie artistique parisienne, Georges Auric, qui est mort hier à l’âge de 84 ans, y a été associé. — (L’Est Républicain, 24 juillet 1983, p.17, col. 1.)
    • En France, une équipe de l’Institut des biomolécules Max-Mousseron de Montpellier est engagée depuis une quinzaine d’années dans le domaine de la mécanochimie. Elle a notamment obtenu des résultats inédits dans un domaine phare : la synthèse de biomolécules de type peptides.— (Frédéric Lamaty, Une chimie sans solvants, c’est possible, Libération le 13 avril 2017)

Prononciation[modifier]

  • France : écouter « phare [faʁ] »

Homophones[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]