piche

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Terme signifiant « pénis » emprunté au parler des gitans sédentarisés du bas Languedoc, peut-être à rapprocher du castillan pijo.

Nom commun [modifier]

piche ['pi.ʃə] (prononciation méridionale) masculin et féminin identiques

  1. (Argot) Pénis (féminin).
  2. (Par extension) (Occitanie) (Péjoratif) (Familier) Terme stigmatisant utilisé en particulier chez les jeunes pour se référer à d'autres jeunes, en général issus des classes populaires. Des équivalents possibles sont, selon les cas : beauf, prolo (personne dont les goûts sont jugés condamnables par leur manque de raffinement), blaireau (sot, personne dont on remet en cause les facultés intellectuelles et cognitives), poufiasse, cagole (fille considérée comme vulgaire, excessivement maquillée).
    • Ma ville déborde de piches en tous genres qui farcissent leur caisse de woofers et subwoofers pour faire péter les watts le samedi en faisant crisser les pneus (prononcer peu neus). — (forum.onlybass.com)
    • (Sens masculin, employé au féminin) La piche tchoure un carbu pour sa bleue, part en bande pour la marave (bagarre), et tant mieux si les gonzes n’y entravent tchi, que dalle (si les gens n’y comprennent rien). — (Jacques Durand : Réflexions à partir de Figuerolles - La piche, site thierryarcaix.com.)

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

  • Aide sur le thésaurus piche figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : pénis.

Prononciation[modifier]

Références[modifier]

  • Henri Boyer, Stigmatisation et mise en texte. L'identité "piche" en Languedoc, Revue languedocienne de sociologie et d'ethnologie, n° 2, 1990
  • Henri Boyer, Langues en conflit, L'Harmattan, 1991