picotis

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De picoter avec le suffixe -is.

Nom commun [modifier le wikicode]

Invariable
picotis
\Prononciation ?\

picotis \Prononciation ?\ masculin

  1. Picotement, ce qui picote.
    • Vite, on fit bassiner le lit, on pressa le vin chaud, et, dès le second verre, le président sentit par tout son corps douillet une chaleur, un picotis de bonne augure. — (Alphonse Daudet, Tartarin sur les Alpes, 1901)
    • En tout cas, même si personne n'a su mettre de nom sur ses mystérieux picotis, Abukaria est « satisfaite de (sa) prise en charge médicale ». — (AME: des excès préjudiciables au système, Figaro.fr, 19 juillet 2012)
  2. Picoture, état d'une chose picotée.
    • Et un tic agitait ce visage monstrueux et blême, un tic qui retroussait la pointe enflammée du nez, haussait les yeux, agrippait du même coup les lèvres, remorquait la mâchoire inférieure et découvrait une pomme d’Adam granulée de picotis, de même qu’une chair déplumée de poule. — (Joris-Karl Huysmans, En rade, La Revue indépendante, Paris, 1886)
    • Beaudou (1970) a observé que les grains de quartz dans des sols sur grès présentent un picotis intense, indice d'un début de dissolution. — (Roger Fauck, Les sols rouges sur sables et sur grès d'Afrique occidentale, 1972)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]