pieusement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de pieux, par son féminin pieuse, avec le suffixe -ment.
On disait piement en ancien français.

Adverbe [modifier le wikicode]

pieusement \pjøz.mɑ̃\

  1. D'une façon pieuse, avec piété.
    • A leur âge, dans notre pays, les grand’mères se préparent à mourir pieusement et les jeunes filles ne pensent qu'au flirt. — (Xavier de Hauteclocque, La tragédie brune, Nouvelle Revue Critique, 1934, p.59)
    • […] il ne me souvient pas d'avoir pris une direction importante dans ma vie politique sans que, descendant au fond de moi-même, je n'aie pieusement interrogé le grand disparu. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Il lui reste un dernier recours. Croyant sincère, il appelle Dieu et l'église à l'aide. Un exorciste est donc consulté. Le spécialiste en diablerie reste dubitatif; ses formules vagues sont recueillies pieusement(c'est bien le moins) par la presse. — (René Cavanhie, Les esprits frappeurs de Vailhauquès, dans Le Québec sceptique, n°24, p.28, décembre 1992)
    • L'apôtre saint Paul a prononcé que tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ souffriront persécution, — (Jacques-Bénigne Bossuet, Sermons, Amour des plaisirs, I.)
    • Ceux qui pieusement sont morts pour la patrie,
      Ont droit qu’à leur cercueil la foule vienne et prie,
      — (Victor Hugo, Chants du crépuscule, 3.)

Dérivés[modifier le wikicode]

  • croire pieusement (croire sur parole et sans examiner si la chose est ainsi qu’on le dit, ou bien faire semblant de la croire par déférence à celui qui la dit)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]