pignoler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dénominal de pignole.

Verbe [modifier le wikicode]

pignoler \pi.ɲɔ.le\ pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se pignoler)

  1. (Sexualité) Se masturber.
    • Cette fois, le barman pige :
      — Non, je crois pas, non ! Par contre, Nestor lui fournissait des copies, et je pense que le vieux se pignolait en les matant. A l'âge de la retraite, faut comprendre.
      — (Patrice Dard, San-Antonio : Contre X, Librairie Arthème Fayard, 2013)
    • Il éprouvait une tendresse, et un obscur remuement, en imaginant la scène ([…]) que Nando lui avait décrite à grand renfort de détails – de Nando lui-même qui se pignolait quand il était seul à la maison, devant le miroir du salon, en mettant le soutien-gorge de sa sœur. — (Walter Siti, Commodore 644, §. 2, dans Résister ne sert à rien, traduit de l'italien par Serge Quadruppani, Paris : Éditions Métailié, 2014)
  2. (Figuré) Se poser des questions là où il n'y a pas le sujet ou voir des problèmes là où il n’y en a pas.
    • Elle avait pris l'habitude de m'inviter aux avant-premières de films d'action, de polar ou d'autres trucs qui pouvaient me plaire. Elle savait que les films intello où les acteurs se pignolent pendant deux heures sans que le spectateur comprenne rien, c'était pas mon truc. — (Caroline Ellen, Trois jours avec elle, Lulu.Com éditions, 2013, p. 102)
    • Cette maison est dirigée par une vraie équipe de bouffons. […]. Qu'ils arrêtent de se pignoler avec leur pub, ces branles nouilles !... On a un sacré putain de scoop là ! Un truc qui fait péter l'audimat, […]. — (Gilles Aubigny, Carnage, Mon Petit Éditeur, 2014, p. 259)
    • Rien de ce qui nous est tombé sur le râble entre 14 et 18 a été calculé. Aujourd'hui, les historiographes se pignolent l'exégèse... stratégies, tactiques, plans de bataille... littérature himalayenne... les bibliothèques en vomissent. — (Gérard-Fernand Bianchi, Brune intestine, Éditions Éphémère/Éditions Lulu, 2015, chap. 7/p. 353)
    • Donc, sur ce genre de prise d'otages, on rentre. […]. Pour le Bataclan, l'affaire est trop lente, car la BRI et le RAID se pignolent pendant une heure et demie pour savoir qui va y aller. — (Patricia Chaira & Dorothée Lépine, L'impossible traque: Au cœur de l'anti-terrorisme, Librairie Arthème Fayard, 2016)

Dérivés[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]