piquer des deux

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir piquer et deux, probablement par ellipse.

Locution verbale [modifier le wikicode]

piquer des deux \pi.ke de dø\ (se conjugue → voir la conjugaison de piquer)

  1. (Équitation) Appuyer en même temps sur les deux éperons.
    • Le juge secoua la tête, et piquant des deux il partit au grand trot suivi de son escorte après avoir fait un dernier geste d’adieu au fermier. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
  2. (Par extension) Éperonner un cheval pour qu’il accélère son allure.
    • […] le sénéchal était à dîner avec ses gens, il fallut tout à coup piquer des deux et courir sus aux Sarrasins. — (Mémoires pour servir à l’histoire de France, Joseph Fr. Michaud, 1836)
    • Comme ils se rendaient à cheval à l’église, elle se plaignit que Johnson allait trop vite. Il ralentit ; elle le dépassa. « Vous traînez », lui dit-elle. Alors il piqua des deux et disparut au galop. — (Julien Green, Samuel Johnson, dans Suite anglaise, 1972, Le Livre de Poche, page 16)
  3. (Familier) (Figuré) S’en aller très vite.
    • Ce qu’elle a pu détaler ! C’est formidable, non, une ventrue pleine de soupe qui pique des deux ? — (Jean Malaquais, Les Javanais, page 23, 1939)
    • […] de toutes parts on crie à l’aristocrate, on le menace de la lanterne, et mon homme de piquer des deux ; il ne reparut oncques depuis. — (Emmanuel de Las Cases, Mémorial de Sainte-Hélène, Points, tome 1, p. 135)

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]