pithécanthrope

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Mot composé de pithèque et -anthrope, du grec ancien άνθρωπος, anthropos (« homme »).
(1868) Du latin scientifique pithecanthropus forgé par le naturaliste allemand Ernst Haeckel dans Natürliche Schöpfungsgeschichte, tome XIX, page 507 et repris par le savant néerlandais Eugène Dubois en 1894 pour désigner le primate fossile dont les ossements avaient été découverts en 1891 à Java[1].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
pithécanthrope pithécanthropes
\pi.te.kɑ̃.tʁɔp\
Reconstitution scientifique d’Homo erectus.

pithécanthrope \pi.te.kɑ̃.tʁɔp\ masculin

  1. (Paléontologie) (Vieilli) Homme de java. Sous-espèce d’Homo erectus décrite à partir des fossiles découverts à Java.
    • Le pithécanthrope de Java.
    • - Homo erectus (Dubois, 1894) :
      Le pithécanthrope, avec forme afro-asiatique ou Sinanthrope (en Chine) ou Homme de Java (- 250 à -150 000 ans), et forme européenne (H. de Tautavel - 450 000 ans, Terra Amata - 400 000 ans, St Acheul, Abbeville, Fontchevade…) (domestication du feu vers - 450 000 ans) issu de prépithécanthropes vers 1,7 M d'années (Venta Micena en Espagne - 1,2 M, Le Vallonnet vers Menton - 900 000, Soleillac - 800 000) s’est éteint vers - 100 000 (ou - 30 000?) ans. Il a vécu il y a 1 million à 500 000 ou 300 000 ans en Europe (?) et en Asie (Chine, Java, etc.). Il s’est répandu sur toute la terre sauf l’Amérique et l’Océanie. Cerveau proche de 1 000 cm3.
      — (« Homo », Christian Meyer, éditeur scientifique, Dictionnaire des sciences animales, Cirad, Montpellier, France, 2019)
  2. (Injurieux) Insulte désignant un individu peu cultivé, grossier dans ses manières.
    • – Regarde ça, regarde ça pithécanthrope !
      Ah ! c’est un choc ! il relouche du coup, il claque la langue, ouf ! il s’assoit… Là vraiment c’est beau.

      — (Louis-Ferdinand Céline, Version B de “Féérie pour une autre fois”, Gallimard, Paris, 1993)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]